Schnellnavigation

Accessibility Toolbar

Informationen zum Standort

«Coacher et accompagner la personne dans l'organisation et la gestion de son quotidien, en comptant sur l'implication du réseau (...)». C’est ainsi que le Service de l’action sociale du Valais définit le suivi socio-éducatif à domicile (SSED), qui entre en jeu une fois que la personne souffrant d’un trouble psychique a pu s’installer dans un logement hors de l’institution.

Un lien qui rassure

Les professionnels de Domus continuent à accompagner les personnes qui ont ainsi progressé sur la voie de l’autonomie. Une à trois fois par semaine, un éducateur visite les bénéficiaires, quel que soit leur lieu de domicile, entre Sierre et Saint-Gingolph. Ceux-ci peuvent être soutenus dans différents aspects de leur quotidien (alimentation, gestion de la maladie, tâches administratives, responsabilisation, etc.). Cette démarche permet à l’ancien résident de conserver un lien rassurant avec la structure, tout en rassurant sa famille, qui œuvre la plupart du temps comme proche-aidant dans ce type de situation.

A noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir séjourné dans un foyer de Domus pour profiter de son SSED professionnel. 

Kontakt

Suivi socio-éducatif à domicile
Fondation DOMUS
Suivi socio-éducatif à domicile
Route du Simplon 31
1957 Ardon

Wallis

Ausserkantonale Finanzierung: IVSE anerkannt

Behinderungsarten

  • Psychische Behinderung Schwerpunkt
  • Suchtbehinderung

Wohnform

  • Ambulante Wohnbegleitung mit eigenem Mietvertrag

Informationen über die Institution "Fondation DOMUS"

Tagesstruktur

53 Plätze (8 frei)

Wohnen

179 Plätze (1 frei)

Arbeiten

33 Plätze (36 frei)

Deux foyers, l’un à Ardon et l’autre à La Tzoumaz, proposent hébergement et Centre de jour avec ateliers thérapeutiques et d’intégration professionnelle. La Fondation assure également un service de suivi socio-éducatif à domicile.

La Fondation Domus déploie ses activités sur deux sites, l’un en plaine, au cœur du village d’Ardon, l’autre en moyenne altitude, à La Tzoumaz. Les deux foyers, d’une capacité totale de 56 places, sont organisés en unités de vie. Ils comprennent également, outre des lits d’urgence et un appartement protégé, une unité d’encadrement renforcé adaptée aux besoins spécifiques de personnes âgées et/ou présentant un handicap très élevé.

Les deux lieux de vie abritent des ateliers d'intégration professionnelle (agrotourisme social, animalerie et jardin, cuisine, etc.) et des ateliers thérapeutiques (musicothérapie, psycho-socio-esthétique, théâtre, sport, etc.). Des équipes pluridisciplinaires y assurent un suivi médico-infirmier permanent, tandis que des travailleurs sociaux visitent régulièrement plus de 90 personnes à travers le Valais, dans le cadre du suivi socio-éducatif à domicile (SSED).

Enfin, dans un souci constant d’ouverture et de déstigmatisation, différents projets jettent des ponts entre personnes accompagnées et population (kermesse annuelle, thés dansants, etc.).