Navigation rapide

Liste des outils d'accessibilité

Logement

120 Places

Informations sur le site

«Coacher et accompagner la personne dans l'organisation et la gestion de son quotidien, en comptant sur l'implication du réseau (...)». C’est ainsi que le Service de l’action sociale du Valais définit le suivi socio-éducatif à domicile (SSED), qui entre en jeu une fois que la personne souffrant d’un trouble psychique a pu s’installer dans un logement hors de l’institution.

Un lien qui rassure

Les professionnels de Domus continuent à accompagner les personnes qui ont ainsi progressé sur la voie de l’autonomie. Une à trois fois par semaine, un éducateur visite les bénéficiaires, quel que soit leur lieu de domicile, entre Sierre et Saint-Gingolph. Ceux-ci peuvent être soutenus dans différents aspects de leur quotidien (alimentation, gestion de la maladie, tâches administratives, responsabilisation, etc.). Cette démarche permet à l’ancien résident de conserver un lien rassurant avec la structure, tout en rassurant sa famille, qui œuvre la plupart du temps comme proche-aidant dans ce type de situation.

A noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir séjourné dans un foyer de Domus pour profiter de son SSED professionnel. 

Contact

Suivi socio-éducatif à domicile
Fondation DOMUS
Suivi socio-éducatif à domicile
Route du Simplon 31
1957 Ardon

Valais

Financement extra-cantonal : reconnu CIIS

Les types de handicap

  • Handicap psychique Primaire
  • Addictions

Forme de logement

  • Accompagnement ambulatoire en logement avec bail à loyer propre

Informations sur l'institution "Fondation DOMUS"

Structure de jour

53 Places (8 disponible)

Logement

179 Places (1 disponible)

Travail

33 Places (36 disponible)

Institution valaisanne de réhabilitation psychosociale, la Fondation Domus est riche d’une quarantaine d’années d’expérience. Forte de quelque 130 collaborateurs, elle offre une prise en charge mixte dans un cadre chaleureux.

Depuis plusieurs décennies, la Fondation Domus accueille des adultes, hommes et femmes, souffrant de troubles psychiques importants, suffisamment invalidants pour qu’ils aient besoin de vivre dans un cadre institutionnel sécurisant. Nos bénéficiaires sont au bénéfice d’une rente AI, assurance-invalidité, et notre mission découle d’un mandat de prestations de l’Etat du Valais.

Domus est née sous sa forme actuelle en 2011, de la fusion de deux institutions. Une mise en commun des ressources qui a permis à la nouvelle entité de développer ses activités, au service des personnes qui lui sont confiées.

Notre mission: réhabiliter, former, déstigmatiser

La réhabilitation psychosociale constitue la ligne conductrice des prises en charge prodiguées aux résidents. Cette approche globale privilégie les ressources de la personne et son potentiel d’évolution. Les équipes de Domus l’accompagnent vers une vie la plus autonome et heureuse possible. Des équipes pluridisciplinaires, médico-infirmières, socio-éducatives, socioprofessionnelles et thérapeutiques œuvrent 365 jours par an, jour et nuit en ce sens.

Un accent particulier porte sur la formation, y compris continue, des collaborateurs, ainsi que sur la déstigmatisation de la maladie psychique. Ainsi, la Fondation multiplie-t-elle les occasions de rencontre et d’échange, entre les résidents et la population.

L’humain au centre, résidents et collaborateurs

Comme son nom l’indique – Domus est le mot latin pour «maison» – l’institution entend accueillir ses hôtes dans un cadre propice à leur épanouissement, et ce en dépit de la maladie et les symptômes. Les deux foyers d’Ardon et de La Tzoumaz proposent ainsi un climat chaleureux et familial.

Malgré des exigences toujours plus élevées en matière de gestion et d’économicité, la Fondation continue à placer l’être humain au centre de ses préoccupations. Et à ne jamais perdre de vue les besoins ni de ses résidents, ni de ses collaborateurs.